isolation fenêtres
News

Un outil pour favoriser la pose des portes et fenêtres : le crédit d’impôt

Vous avez un projet de rénovation de vos portes, fenêtres et volets. Désormais, ces travaux de menuiserie sont éligibles pour bénéficier du crédit d’impôt de transition énergétique (CITE). Dans ce cadre, vous pouvez obtenir un pourcentage (30 %) de crédit d’impôt dès la première porte d’entrée, la première fenêtre ou le premier volet rénové.

Certaines conditions sont nécessaires à remplir pour bénéficier de ce crédit d’impôt. Que vous soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, vous pouvez bénéficier de cette offre gouvernementale, et ce, quel que soit votre revenu. Vos installations doivent être écologiques et favoriser la baisse de consommation énergétique de votre habitation. Elles doivent aussi respecter des normes précises pour être éligibles au crédit d’impôt. Par exemple, pour les fenêtres et les coulissants, elle est inférieure ou égale à 1,7 en coefficient thermique (Uw) et supérieure ou égale à 0,36 en facteur solaire (Sw). Pour les portes d’entrée, cette norme est inférieure à 1,7 en isolation thermique (Ud).

Il est très simple de connaître votre montant d’impôt. En effet, il vous suffit de déduire de votre facture, la main d’œuvre, les aides et subventions reçues. Le montant obtenu, après déduction, est bénéficiaire du crédit d’impôt. Le crédit d’impôt peut être cumulé avec d’autres aides comme l’Eco-prêt, les aides des collectivités territoriales et ceci, sous conditions.

Le crédit d’impôt sur portes et fenêtres : vers une suppression totale

Pour les travaux de rénovation de vos portes, fenêtres et volets, vous pouvez faire appel à des professionnels. Le crédit d’impôt sur les portes et fenêtres a été instauré afin de vous faciliter la mise en œuvre des travaux d’isolations thermiques et acoustiques ; tout ceci dans le but de réduire la consommation énergétique de votre maison.

Toutefois, les travaux de rénovation ne témoignent pas d’une certaine efficacité, surtout en termes de coût. Ainsi, dans une logique d’efficacité et de réduction de coût, les autorités gouvernementales ont décidé de supprimer le crédit d’impôt sur les portes, fenêtres et volets. Ainsi, par un amendement, les parlementaires ont voté la suppression du crédit.

Progressivement, le taux de crédit d’impôt diminuera de moitié, et ce jusqu’à ce qu’il soit supprimé.

Henry Porat

Je suis un bricoleur acharné et l’isolation (thermique et phonique) est devenue une nouvelle passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *